Publié le 24 novembre 2016

Pourquoi adopter le design mobile-first ?

Intéressant cet article ?

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Le nombre de pages vues sur mobile et tablette ayant officiellement dépassé celui des pages vues sur desktop, “designer” en mobile-first est devenu une nécessité.

Mais qu’est-ce que le mobile-first ?

Le terme mobile-first a été inventé par LukeW et il est de plus en plus reconnu au sein de la communauté du design. Luke a commencé ses recherches en 2009 et il a écrit dans la foulée son premier texte sur le sujet. Vous pouvez d’ailleurs le consulter ici si les prémices du mobile-first vous intéressent.

De manière simple, le design en mobile-first consiste, en premier lieu, à veiller à ce que les pages web soient visibles et fonctionnelles pour les utilisateurs sur mobile, et plus largement sur les petits écrans.

Avec l’émergence d’un monde multi-écrans, notre manière de concevoir les choses évolue. Le mobile-first n’est pas simplement une tendance, mais bel et bien un des éléments fondamentaux de cette nouvelle approche.

Le mobile-first, un état d’esprit avant tout

Pour designer en mobile-first, il faut penser mobile-first

La première chose à faire dans une approche mobile-first est d’oublier l’environnement de bureau classique que l’on connaît. L’espace, les fonctionnalités, l’ergonomie… Tous les éléments doivent être pensés pour des devices possédant de petits écrans et des ressources inférieures.

Avant de vous lancer dans la conception d’un tel projet, il faut avoir conscience des éléments qui font du mobile (et de son utilisation) un dispositif spécifique et bien différent du desktop. Ci-dessous vous trouverez une liste non-exhaustive de ces éléments :

  • Les écrans sont plus petits.
  • Le panel des différentes résolutions est plus large.
  • Le débit de la connexion est souvent plus lent et celle-ci est susceptible de couper.
  • La puissance de traitement disponible est moindre.
  • Vous disposez de moins d’autonomie.
  • Vous êtes très souvent en mouvement / en train de faire autre chose.
  • Un éclairage changeant affecte la visibilité de l’écran.
  • Vous êtes parfois pressé (souvent ? Cet article peut peut-être vous intéresser^^).

Comme on peut le constater, ces éléments peuvent être matériels, mais également être liés à l’état d’esprit de l’utilisateur, à sa situation géographique, à son agenda, ou encore aux conditions climatiques.

Imaginez-vous (ou votre utilisateur) debout, votre téléphone mobile dans une main, ébloui par les rayons du soleil qui se réfléchissent sur l’écran, le tout alors que vous avez déjà 5 minutes de retard pour votre prochain rendez-vous. Vous y êtes ? Alors la conception de votre page mobile peut commencer.

De l’empathie à la réflexion

Une fois ce travail d’empathie réalisé, et tout au long de la conception, il faut vous poser, et vous reposer, des questions fondamentales sur votre projet, par exemple :

  • Les appels à action sont-ils assez gros ?
  • Le but de la page est-il assez clair ?
  • Les couleurs sont-elles assez contrastées pour être lisibles ?
  • L’affichage et le chargement des éléments sont-ils assez rapides ?

Focus sur la vitesse de chargement

La vitesse de chargement et d’affichage de la page est probablement l’un des défis les plus importants de votre projet mobile. Votre page Web doit se charger vite et bien dans l’environnement mobile. Il faudra donc prêter une grande attention au nombre, à la dimension et au poids des éléments de vos pages (images, vidéos, etc.). C’est pourquoi il n’est pas recommandé d’adapter des éléments pensés pour des écrans plus grands écrans sur mobile.

Répondre à ces problématiques, en vous appuyant dans l’idéal sur des tests utilisateurs, vous oblige à prendre du recul et vous permet d’éviter un grand nombre de problèmes au lancement du projet. La satisfaction des utilisateurs n’en sera que meilleure.

Pourquoi devriez-vous adopter cette approche ?

Satisfaire votre porte-monnaie

Premièrement, en termes de coûts de production, il est moins onéreux de démarrer votre projet en mobile-first que de convertir votre site desktop en site mobile dans un second temps.

Ensuite, quel que soit votre modèle économique sur le web, le mobile est une formidable opportunité de développer votre business. Il vous permet de disposer d’un nouveau canal pour entrer en contact avec vos prospects ou pour fidéliser vos clients. Ce canal est d’autant plus stratégique que la part du trafic mobile augmente. Pour générer le meilleur chiffre d’affaires en m-commerce (ou le plus de leads si vous ne proposez pas de vente directe), il faut que vous ayez conçu une vraie stratégie de présence digitale mobile qui intègre ses codes et usages spécifiques. Gare au « copier/coller » de version desktop car ici vous ne risquez pas une mauvaise note mais bien la sanction ultime de vos utilisateurs : leur désintérêt voire leur rejet !

Satisfaire vos utilisateurs

L’approche mobile-first vous permet de délivrer des expériences de navigation et d’utilisation optimales. Le but de votre présence digitale est d’atteindre le maximum d’utilisateurs qualifiés, de les séduire, de les convaincre et enfin de les fidéliser. Tout ceci ne sera possible que si l’expérience utilisateur est positive. L’avantage, c’est que cette règle est valable dans n’importe quelle situation et sur n’importe quelle plateforme !

Gardez bien en tête que vos utilisateurs finaux n’ont que faire de l’approche que vous avez adopté pour construire votre projet, ils veulent simplement être en mesure de faire ce pour quoi ils sont venus sur votre site, et ce de manière simple et agréable.

Alors… mettez-vous à leur place !

Julien

0 Commentaires
Répondre
Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *