Publié le 18 mai 2017
  • Débutant
  • Google
  • SEA
  • Stratégie Webmarketing

Augmentez votre chiffre d’affaires via les campagnes shopping

Intéressant cet article ?

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Bien évidemment, les leviers présentés lors des précédents articles visent indirectement à augmenter le chiffre d’affaires de votre entreprise. Mais le levier SEA le plus rentable pour les e-commerçants est généralement le « Google shopping » (vous savez cet onglet situé après « Tous », « Images », « Vidéos », et « Actualités » en dessous de la barre de recherche Google ). Chez les e-commerçants, la mise en avant d’un produit en particulier bat tous les records de ventes.

200w_d

Google Shopping c’est quoi ?

s

Il s’agit d’un comparateur de produits directement visible depuis les résultats de recherche de Google. Il se traduit par une mise en avant globale dans l’onglet « shopping » du moteur de recherche. La photo du produit joue beaucoup sur les résultats car l’internaute ne va cliquer que si le produit correspond visuellement à ce qu’il recherche.

En revanche, il est difficile d’optimiser une campagne « shopping » car vous n’avez la main que sur le flux et sur les enchères des groupes de produits. Mais attention ! Plus le flux est optimisé, mieux vos articles seront positionnés par rapport aux produits concurrents, et ce même s’ils sont plus chers. Le prix n’a donc pas d’impact sur le positionnement de vos annonces sauf si l’internaute décide de trier les articles selon leur prix.

L’optimisation du flux permet de donner le maximum d’informations sur les produits pour l’internaute mais également pour l’outil. En effet, ce sont les informations renseignées dans le flux qui permettront de définir les mots ou expressions clés sur lesquels les annonces apparaissent.

Shopping et search un combo gagnant

La complémentarité du shopping et du search est certaine. Selon les données Google, un internaute exposé aux annonces textuelles et aux annonces shopping a 90% de chance en plus de visiter votre site web et +83% de chance de faire un achat.

Le shopping peut également être rattaché au display avec les annonces de remarketing dynamique. Ainsi, un internaute ayant consulté une page produit sans l’acheter peut être reciblé de manière à afficher ce même produit à un moment de son parcours en ligne. Ce type d’annonces a généralement un taux de conversion et un R.O.I plus élevés que des campagnes classiques car l’internaute connait déjà le produit. On peut également accompagner l’annonce d’un code promotionnel pour provoquer un achat plus rapide.

Ou avec d’autres leviers comme Youtube

De plus, un article émanant des données Google annonce que 64% des acheteurs pensent que Youtube influence leurs achats*. C’est pourquoi Google a lancé les « companion banners », des campagnes TrueView (cf. notre article Comment augmentez votre notoriété grâce au SEA) pour Google Shopping afin d’accompagner une vidéo par des visuels, informations et liens vers vos produits. Ces annonces sont natives car liées au contenu de la vidéo.

Par exemple, si un youtubeur teste votre produit et en conclut qu’il est génial, vous poussez donc ce produit afin de donner la possibilité à l’internaute de l’acheter directement sur votre site. Le visuel correspond au produit de la vidéo donc l’internaute est sûr de ne pas se tromper en cliquant sur l’annonce.

v

Marion F.

Impact-réseaux-sociaux-SEO_blog-JETPULP
la-fin-de-interstitiel_blog-jetpulp
0 Commentaires
Répondre
Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *