Publié le 10 novembre 2016

    Il s’est passé quoi ?

    Intéressant cet article ?

    [Total : 0    Moyenne : 0/5]

    Vous vous apprêtez à lire ce que nous avons pensé de cette 4e édition (et c’est déjà super sympa) alors n’hésitez pas à nous laisser vos impressions sur ce rendez-vous en commentaires !

    Vous le savez peut-être, nous sommes un peu nombreux chez JETPULP et en plus certains ont tendance à parler fort (pas de noms, ça ne se fait pas). Alors pour éviter la cacophonie au moment de vous raconter notre BlendWebMix 2016, nous avons dû faire un choix. C’est donc Sylvain aka M.Hébergement qui a le privilège de vous donner sa version des faits.

    Il en pense quoi Sylvain ?

    Pour commencer peux-tu te resituer dans la grande famille des webmakers et nous donner ton impression générale sur cette édition ?

    • Bien sûr. Je fais clairement partie de la catégorie des « Techs » puisque au quotidien je m’occupe de l’activité hosting de l’agence. Concernant l’évènement, je suis un peu resté sur ma faim cette année. Non pas à cause du repas qui était très bon (promis, je ne dis pas ça parce que Serge Magner est notre client), mais j’ai trouvé que le BlendWebMix 2016 était globalement moins inspirant que les éditions précédentes.
    Sad

    Sylvain quand il découvre qu’il n’y a pas de repas végétarien

    L’esprit « BlendWebMix » était-t-il là pour toi malgré ça ?

    • Oui, car d’une manière générale, il y avait une volonté d’aller sur des conférences moins techniques au sens accessibles aux débutants. C’est un bon moyen de découvrir des sujets que l’on ne maîtrise pas dans l’écosystème web. Attention toutefois, car cela laisse peu de place à des conférences « métier » qui permettent d’approfondir son domaine d’expertise.

    La crème de la crème du BlendWebMix 2016

    Catégorie « C’était bien, on pourrait se revoir »

    • 5 éléments essentiels pour évaluer la sécurité de votre site web, par Nicolas Bonnefous (@vaadata) – une boîte à outils très intéressante
    • Se réinventer et être soi à l’ère du numérique, par Marie-Cécile Paccard (@mcpaccard) – un sujet « mix » par excellence, avec une oratrice super dynamique
    • Le bonheur : une nouvelle façon de vivre son travail, par Marianne Prigaux (@MariannePgx) – parce que des collaborateurs heureux font des projets réussis

    Catégorie « top of the pops » :

    • Performances et tiers : combien vous coûte cet emplacement de pub ? par Jean-Pierre Vincent (@theystolemynick) – mon combat de tous les jours dans l’agence
    • Headers HTTP et sécurité, blindez votre appli web, par Romain Neutron (@romainneutron) – un excellent rappel technique clairement présenté par Romain
    • Plus d’un milliard de vidéos vues par an sur 6play : enquête exclusive au cœur de l’équipe technique, par Olivier Mansour (@omansour) et Kenny Dits (@kenny_dee) – parce qu’on a la même synergie entre développeurs, UXeurs et hosting chez nous
    • IoT m’a tuer, par Laurent Hausermann – parce que juste après Halloween, c’est toujours agréable de se rappeler que notre frigo finira par nous assassiner un jour ou l’autre
    • De 0 à 1 million de commandes livrées : la 1re année de Deliveroo en France, par Hugues Decosse – le speaker a su nous faire partager les valeurs de sa société et m’a donné envie de devenir client Deliveroo

    Bon et comme je suis sympa, j’avoue que j’ai aussi entendu du bien de conférences auxquelles je n’ai pas pu assister :

    • Etat de l’art du référencement en 2016, par Paul Sanches (@Seoblackout)
    • La blockchain, quand l’individu sert le collectif malgré lui, par François Zaninotto (@francoisz) – les conférences de François sont toujours un régal
    • Transformation agile : early adopters vs experts, par Laurent Delvaux, Romain Couturier (@romaincouturier) et Luc Romano (@Luc_Romano).
    • To patch or not to patch, par Bastien Jaillot (@bastnic)
    • Designer pour l’inconscient, par Gilles Demarty (@gillesdemarty)

    J‘ai gardé le meilleur pour la fin, la conférence plébiscitée par l’équipe (ambiance #ElectionNight, c’était de la folie) :

    Prêt pour l’édition 2017 ?

    As-tu des suggestions à faire au cas où un bénévole de l’organisation passe par là ?

    • Pour moi la durée des interventions pourrait être repensée. 50 minutes avec questions, c’est souvent trop court. Il faudrait peut-être allonger les conférences principales, quitte à n’en faire tenir que deux le matin et trois l’après-midi, pour avoir la possibilité d’approfondir les sujets. Et pourquoi pas encadrer ces créneaux d’interventions plus courtes (avant, après), sur le format 15 min, pour défricher des thématiques et donner envie d’aller plus loin par soi-même.

    Eviter de laisser l’évènement s’enfermer dans une dimension locale. Peut-être qu’un peu plus d’orateurs étrangers permettrait d’ouvrir les sujets présentés et d’attirer un public plus hétérogène.

    Sur la partie Tech, le BlendWebMix souffre de la comparaison avec le Mix-IT, en tout cas cette année, avec au crédit de ce dernier :

    • des conférences techniques et gestion de projet bien plus pointues
    • des conférences non techniques de meilleure tenue, avec des speakers souvent passionnants (silver bullet, pédagogie et agilité, AI, Idalin Bobé)
    • les pitchs de 30s de tous les intervenants au démarrage de chaque 1/2 journée, qui permettent de découvrir les speakers, de mieux choisir les sujets et de décider au dernier moment en cas d’hésitation
    • rapport qualité/prix.

    Est-ce que tu participeras à l’évènement l’année prochaine ?

    • Oui, le BlendWebMix reste incontournable. Pour moi c’est une respiration indispensable au milieu d’une année à 100 à l’heure. Donc clairement au moment de choisir à quelle conférence assister, si j’avais un conseil à donner, c’est de privilégier le côté mix et d’aller s’ouvrir à d’autres horizons que son propre cœur de métier.

    Interview_Gaelle-Dauger_Easyparapharmacie_Blog-JETPULP
    Interview_Gaelle-Dauger_Easyparapharmacie_Blog-JETPULP
    Interview_Gaelle-Dauger_Easyparapharmacie_Blog-JETPULP
    0 Commentaires
    Répondre
    Se joindre à la discussion ?
    Vous êtes libre de contribuer !
    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *