Publié le 30 novembre 2017
  • Intermédiaire
  • eXpérience Utilisateur
  • Référencement naturel
  • SEO

Abordez le SEO et l’UX autrement, passez au SXO

Intéressant cet article ?

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Ce mélange de concepts SEO et UX vous aidera à améliorer les taux de conversions sur vos sites. Découvrez ce qui se cache derrière ce fameux acronyme : SXO. Vous êtes prêt ? C’est parti !

Qu’appelle-t-on le SXO ?

Avant de définir précisément en quoi consiste le SXO, revoyons ensemble ces quelques définitions (promis c’est pas long).

SEO ou Search Engine Optimization

Appelé également « Référencement Naturel », cette pratique webmarketing consiste à optimiser des sites internet sur des mots clés en agissant sur 3 leviers distincts : la structure technique, le contenu interne, et l’acquisition de liens externes. L’objectif étant de positionner les pages d’un site au plus haut dans les résultats des moteurs de recherches.

UX ou User Experience

Appelé aussi « Expérience Utilisateur » (oui, nous avons aussi un article qui parle de ce sujet), cet acronyme désigne le ressenti des utilisateurs sur un site. Il va se baser sur la qualité de l’ergonomie du site et sur la facilité de navigation.

SXO ou Search Experience Optimization

Souvent qualifié de « version évolutive du SEO », le SXO est une discipline webmarketing qui utilise l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO), et l’optimisation de l’expérience utilisateur (UX) afin d’optimiser le taux de conversion. En d’autres termes,le SXO permet d’attirer le visiteur via les résultats de recherches, et de lui proposer une expérience assez qualitative pour le pousser à la conversion.

Comment mettre en place une stratégie de SXO ?

Pour mettre en place une stratégie de SXO, il est important de bien connaître les intentions et attentes des utilisateurs. De plus, il faut être au fait des tendances et évolutions de recherches mais aussi des usages en termes de navigation et d’ergonomie. Une bonne connaissance en stratégie digitale, et une veille régulière sont indispensables pour mettre en place une stratégie de SXO efficace.

  1. Améliorer la pertinence des contenus

L’objectif de cette amélioration de la pertinence des contenus est d’apporter la réponse la plus adaptée à l’internaute. Pour ce faire, il est nécessaire de segmenter les mots clés à travailler afin de créer des contenus optimisés pour chaque groupe de mots clés cibles. Cette segmentation des mots clés devra tenir compte des intentions des utilisateurs, et vous permettra de distinguer les requêtes transactionnelles des requêtes informationnelles.

  1. Améliorer la visibilité au sein de la SERP (page de résultats de recherches Google)

Parce que l’expérience utilisateur commence dès l’arrivée sur la SERP, il est important de mettre en avant les pages de son site. L’utilisation de micros données permettant de donner plus d’informations est donc primordiale. Ce type de résultats sous format de micros données permet également d’inciter davantage les internautes à cliquer sur les résultats.

sx2

  1. Améliorer l’aspect visuel et fonctionnel des pages

L’ergonomie des pages prend une place très importante dans la notion de SXO. L’internaute doit pouvoir naviguer sur une page/un site de la façon la plus optimale possible. C’est pourquoi, il est important d’optimiser les templates des pages. Cette optimisation peut se faire de différentes façons : changement des couleurs, modification de la forme des boutons CTA, changement des étapes du parcours utilisateurs, etc. Des outils d’A/B testing comme AB Testy, Unbounce, ou plus récemment Google Optimize peuvent vous aider à améliorer l’aspect visuel et fonctionnel de ces pages.

Les enjeux du SXO

Plus qu’un simple enjeu « business », le SXO s’inscrit comme une réponse aux dernières évolutions du moteur de recherche Google.

Vous n’êtes pas sans savoir que le célèbre moteur de recherche évolue constamment et propose de nouvelles façons de rechercher et de proposer des résultats. L’analyse comportementale prenant de plus en plus d’importance dans ses algorithmes, Google tend à proposer les meilleures réponses pour chaque requête. Cette volonté de transformer le « moteur de recherche » en « moteur de réponse » se traduit par les dernières évolutions déployées  comme le Knoweldge Graph (tout ce qui apparaît dans la partie à droite) ou encore la position zéro (oui, nous avons également un papier qui traite ce sujet).

SXO

Le fait de proposer des éléments de réponses directement sur la page de résultats de recherches peut être contradictoire avec la volonté d’attirer des visiteurs sur un site me direz-vous; et bien pas complètement ! Derrière cette idée du « moteur de réponse » se cache le concept du « Kill The Search ». Selon ce concept, les actions SXO qui permettraient de capter l’attention d’un internaute, pousserait ce dernier à se rendre directement sur un site dans un second temps (sans passer par la recherche Google). Cette visite aurait selon la théorie, un meilleur potentiel de conversion. A savoir si cette idée se vérifie dans la pratique.

Vous désirez en savoir plus ?

Ben I.

La-qualité-une-responsabilité-collective
Qu'est-ce-qu-un-CDN_blog-JETPULP
ShadowIT
ShadowIT
security-265130_960_720
ShadowIT
0 Commentaires
Répondre
Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *