Publié le 8 février 2017

Opération veille en entreprise : enjeux, objectifs et outils de l’agent 2.0

Intéressant cet article ?

[Total : 16    Moyenne : 3.8/5]

La veille… Mata Hari de l’e-commerce, Kim Philby du marketing ou apprenti Ethan Hunt du community management, ce terme ne vous est pas inconnu : il rythme peut-être déjà votre quotidien personnel et professionnel (oui, nous sommes tous des agents-doubles !).

Dans la vie d’une entreprise, “faire de la veille” est une activité courante. La définition de ce concept reste cependant assez obscure.

Pourtant, dans un contexte où l’accès à l’information se démocratise avec l’essor des réseaux sociaux, de nombreuses entreprises issues de tous les secteurs d’activités sont amenées à mettre en place une stratégie de veille indispensable à une démarche d’amélioration continue.

Alors, comment peut-on définir la veille en entreprise ?

La veille est avant tout un exercice lié à la gestion de l’information : récupérer des informations stratégiques pour votre entreprise puis les coordonner afin de vous développer et de répondre à une problématique précise que vous avez décelée en amont.

La veille d’informations s’organise en 4 étapes bien distinctes mais complémentaires :

La collecte d’information

Elle correspond à la phase de recherche. Elle se fait par le biais de divers canaux et peut s’automatiser grâce à plusieurs outils.

L’analyse de l’information collectée

Une fois compilée, l’objectif est de traiter l’information afin d’en tirer des conclusions pertinentes permettant à votre entreprise de répondre aux objectifs fixés. Attention à vos sources d’information !

La synthèse de l’information

Celle-ci permet de dégager l’essentiel et d’identifier les actions à mettre en place.

La restitution de l’information

Cette dernière étape vise à communiquer auprès des services de renseignements concernés, mais aussi des clients, des prospects, des partenaires… Oui, la veille se partage !

Schema-4-etapes-veille-strategique_blog-JETPULP

Une fois ces 4 phases réalisées, votre entreprise doit capitaliser sur les informations collectées pour évoluer dans un environnement concurrentiel. Bref, pour se démarquer !

Pourquoi faire de la veille en entreprise ?

L’activité de veille répond à de nombreux objectifs. Pour l’entreprise, c’est avant tout un moyen d’aide à la décision.

Chez JETPULP par exemple, l’environnement web évoluant très vite, une cellule de veille technologique est mise en place afin de ne pas devenir des agents dormants ! Le but est de rester ‘“dans la course” et de fournir des réponses à jour aux besoins de nos clients.

Faire de la veille permet de détecter les menaces qui pèsent sur une entreprise : sa réputation, un secteur d’activité, un marché voire un territoire. Ce sont autant de facteurs externes à l’entreprise qui peuvent influencer son développement.

C’est également pour cela que la mise en place d’une veille concurrentielle peut s’avérer utile. Non pas pour “imiter” vos concurrents mais au contraire s’inspirer de leurs stratégies pour vous démarquer.

Si une personne morale peut faire l’objet d’une stratégie de veille, c’est également le cas d’une personne physique ! L’e-reputation est de nos jours un incontournable. Messieurs, mesdames les dirigeants d’entreprise, surveillez-vous votre e-reputation ?

In fine, faire de la veille est avant tout un excellent moyen de saisir des opportunités de croissance  pour innover et se développer à condition de capitaliser sur les informations collectées.

L’activité de veille s’inscrit plus globalement dans une démarche d’intelligence économique et se doit d’être complétée par d’autres leviers comme le Marketing d’influence lié entre autres à la stratégie Social Media.

Voici quelques exemples de thèmes de veille :

  • veille concurrentielle
  • veille commerciale
  • veille technologique
  • veille économique
  • veille juridique
  • veille médiatique
  • etc.

Quels sont les outils dédiés à la veille d’information ?

Le plus difficile dans une stratégie de veille est de mettre en place des indicateurs de performance probants. En effet, c’est une activité très chronophage si la méthodologie n’est pas adaptée. Vous trouverez d’ailleurs des conseils pour faire parler vos indicateurs, organiser votre veille et calculer son retour sur investissement dans un prochain article !

Pour commencer, voici plusieurs outils (testés et approuvés en interne) que nous vous proposons pour vous faciliter la tâche.

  • veille d’e-réputation : mention.com à partir de 29€ HT/mois
  • veille d’information ou curation : Scoop.it est un outil en ligne pratique pour mettre en place et partager une veille d’informations réactive aux mots-clés de votre choix. Accès freemium ou abonnement à partir de 11$/mois.
  • veille des réseaux sociaux : Alerti vous permet de surveiller votre réputation en ligne, de mesurer l’engagement de vos communautés et de dialoguer avec vos communautés. A partir de 19€/mois.
  • veille concurrentielle : Semrush répond au besoin des webmarketeurs d’analyser les performances en visibilité Google d’un concurrent. Accès freemium ou abonnement à partir de 99$/mois.
  • veille stratégique : Digimind traque les documents publiés récemment. Prix sur mesure.

Enfin, nous vous conseillons d’utiliser les réseaux sociaux pour vous informer mais on ne le répètera jamais assez, faites attention à vos sources d’informations ! La source… C’est la base !

Et vous, comment est votre blanquette ? À quelle fréquence vous consacrez-vous à la veille ? Comment l’avez-vous organisée au sein de votre structure ? Utilisez-vous d’autres outils ? Partagez votre expérience en commentaires !

Pour aller plus loin sur ce sujet, découvrez bientôt notre second article sur le sujet !

Emilie

2 Commentaires
  1. Albane Flamant
    Albane Flamant dit :

    Hello, merci pour cet article! Pour ajouter à votre liste d’outils gratuits qui peuvent alimenter la veille : les alertes de Talkwalker et la Free Social Search pour suivre n’importe sujet ou hashtag sur 7 jours sur le web et les réseaux sociaux >> http://bit.ly/TW-veille

    Répondre
Répondre
Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *