Publié le 21 avril 2017
  • Débutant
  • Intégration
  • Multilingue
  • Plugin
  • Wordpress

Comment proposer un site WordPress multilingue ?

Intéressant cet article ?

[Total : 4    Moyenne : 4.8/5]

Do you speak WPML? Il ne s’agit pas d’un nouveau langage mais d’un plugin (WordPress Multilingual) bien utile pour faire en sorte que vos contenus parlent à tous vos publics ! En effet, proposer votre site en différentes langues peut être pertinent que vous soyez une marque qui opère dans plusieurs pays ou une structure qui souhaite rayonner à l’étranger comme les entreprises du tourisme, de l’hôtellerie en général ou encore une métropole (comme Lyon, à tout hasard).

Avant de décortiquer ce plugin WPML, intéressons-nous aux caractéristiques d’un projet de site multilingue.

Qu’est-ce qu’un site multilingue ?

Voici les 3 points essentiels pour comprendre ce qu’est un site multilingue :

  1. Une URL différente pour chaque contenu traduit

Vous avez donc 2 URLs différentes : monsite.com/fr et monsite.com/en. Oui, parce que faire cohabiter le contenu français et celui en anglais sur une même page, ce n’est pas très propre, ni très pratique, c’est presque de la triche !

  1. Des équivalences entre les langues proposées… ou non

Une page peut être disponible dans toutes les langues comme elle peut l’être uniquement en français ou bien en anglais. Ainsi, les deux pages peuvent cohabiter ou l’une peut exister sans l’autre selon les cas.

  1. Des passerelles entre les langues sur les pages du site.

Lorsque vous naviguez sur votre site, vous devez pouvoir trouver une option vous permettant de changer la langue du contenu et de le passer en anglais par exemple. Si la page n’a pas d’équivalent dans cette langue, le paramétrage peut vous rediriger vers la page d’accueil.

Attention, multilingue n’est pas synonyme de multi-pays !

Le multilingue permet d’adapter votre site en fonction de la langue pratiquée par vos internautes et non en fonction de l’endroit depuis lequel ils naviguent. Les problématiques multi-pays sont trop complexes pour être gérées par le multilingue seul. Dites-nous en commentaires si vous souhaitez que cela fasse l’objet d’un article dédié !

Les bases pour se lancer en multilingue

Choisissez une structure d’URL

4 choix s’offrent à vous au moment de choisir votre structure d’URL (sachant que toutes n’ont pas les faveurs de nos spécialistes référencement).

  • La query string : votresite.com?lang=fr (déconseillée d’un point de vue SEO-SEA)
  • Le répertoire : votresite.com/en/ ou votresite.com/fr/ ou votresite.com/es/
  • Le sous-domaine : fr.votresite.com ou es.votresite.com ou en.votresite.com
  • Les noms de domaines distincts (plutôt recommandé dans le cas de sites multi-pays, potentiellement générés de manière autonome)

La solution la plus simple à mettre en place reste la structure d’URL en répertoire, très bien gérée par le plugin WPML.

Posez-vous les bonnes questions sur le sélecteur de langues

A quel endroit intégrer le sélecteur de langue sur votre site ? Dans le header, dans le footer ? Aux deux endroits ? Et sur la version mobile, quelle est la meilleure option ? Avec le plugin WPML, vous paramétrez très facilement ces éléments dans la partie configuration… Bien sûr vous gagnez du temps si vous vous êtes posé les bonnes questions avant de mettre les mains dedans ! Voici quelques exemples pour pimenter votre réunion de lancement de projet :

  • Faut-il mettre des drapeaux dans votre sélecteur de langue ?

Illustration-selecteur-langues_Multilingue_Blog-JETPULP

Sous son air accessoire c’est une vraie question à se poser ! Il est rare (et pas très utile) de proposer tous les drapeaux existants or, votre visiteur•euse aura tendance à chercher le sien dans la liste… Voulez-vous prendre le risque de froisser nos voisin•e•s belges en les obligeant à choisir le drapeau français ou hollandais ? Ou irriter nos ami•e•s australien•ne•s en les contraignant à cliquer sur le drapeau britannique ?

Excessivement-enervant

Les drapeaux ne sont donc pas recommandés en multilingue et sont plus adaptés dans le cas d’un site multi-pays.

  • Quelle langue doit parler votre sélecteur ?

Et oui, dans quelle langue votre sélecteur de langues doit-il être rédigé ? Mieux vaut-il un libellé dans la langue source (French pour un site en anglais à la base) ou bien dans la langue cible (Français pour ce même site) ?
Si l’on part du principe que vous proposez plusieurs langues car vos visiteur•euse•s, contrairement à votre site, ne sont pas polyglottes, il vaut sûrement mieux vous orienter vers la 2e solution et proposer un sélecteur où chaque langue est désignée… dans sa langue comme ici : Français / English / Español / Italiano

Vous pouvez également reprendre le code des langues :

Illustration2-selecteur-langues_Multilingue_Blog-JETPULP

Mettez en place une redirection automatique vers la langue de l’internaute à son arrivée sur le site ou bien laissez-la•le décider par elle•lui-même

La redirection automatique en fonction de la langue du navigateur de l’internaute est la pratique la plus utilisée. En revanche, attention car si un contenu n’est pas disponible dans la langue de l’internaute, la redirection automatique rend ce contenu non consultable par l’internaute, même dans la langue de base du site.

Voilà donc déjà 3 pistes de réflexion à étudier avant d’entamer votre projet multilingue !

Passez à la création de votre WordPress multilingue avec le plugin WPML

Pourquoi utiliser le plugin WPML ?

Aujourd’hui WPML reste le plugin le plus utilisé sur Worpress pour faire du multilingue. Il a eu le temps de faire ses preuves et après 2 ans d’utilisation, on peut dire qu’il s’est largement amélioré en devenant notamment plus stable et en proposant des features très utiles :

  • Traduction directe des chaînes de caractère dans le Back Office.
  • Ajout de contenu dans une nouvelle langue très facilement.
  • Possibilité de cacher une langue temporairement.
  • Choix de la langue d’origine de la chaîne de traduction pour pouvoir adapter les traductions par la suite (plus récent).

De plus, WPML fonctionne/est compatible avec la plupart des thèmes WordPress.

Comment rendre WPML encore plus puissant ?

Il existe à ce jour 10 modules complémentaires (add-ons) à WPML dont voici la liste :

  1. WPML String Translation : Permet de traduire des textes dans le thème, dans d’autres plugins et dans le back office de WordPress.
  2. WPML Translation Management : le package Gestion des traductions permet d’effectuer des traductions à grande échelle.
  3. WPML Sticky Links : empêche les liens internes de se briser.
  4. WPML CMS Nav : crée des éléments de navigation que vous pouvez utiliser avec n’importe quel thème.
  5. WPML Media : active la gestion multilingue des médias ce qui permet d’avoir des galeries d’images différentes suivant les langues.
  6. WPML All Import : permet d’importer du contenu multilingue dans WordPress via les modules d’extension WP All Import et WPML.
  7. WooCommerce Multilingual : permet de développer des sites d’e-commerce multilingues avec WooCommerce et WPML.
  8. Gravity Forms Multilingual : permet de traduire les formulaires Gravity. Vous pouvez créer un formulaire dans votre langue et le traduire dans différentes langues, plus besoin d’en créer plusieurs.
  9. Advanced Custom Fields Multilingual : facilite la traduction des champs créés avec ACF.
  10. WPML Page Builders : permet de traduire facilement les sites qui sont construits avec des éditeurs de page qui n’utilisent pas de shortcode. Donc en toute logique, si vous utilisez un thème ou un plugin page-builder qui utilise des shortcodes, vous n’avez pas besoin de ce plugin.

Combien coûte ce plugin ?

WPML est un plugin payant. 3 licences sont proposées par l’éditeur :

  • Licence Blog multilingue à 29$/an avec un nombre illimité de sites web. Tous les modules complémentaires ou add-ons de WPML ne sont pas disponibles.
  • Licence CMS multitlingue à 79$/an. Il s’agit selon nous de la licence idéale pour vous lancer dans les sites multilingues sous WordPress : tous les add-ons de WPML disponibles, nombre de sites web illimité, mises à jour gratuites pendant 1 an, assistance pendant 1 an en cas de non-renouvellement de votre licence.
  • Licence CMS multilingue à vie pour 195$. Il est avantageux car vous ne payez qu’une seule fois et vous bénéficiez de tout à vie, sans renouvellement requis.

Vous avez maintenant tous les éléments en main pour installer le plugin sur votre instance Worpress !

Pour commencer, nous vous conseillons d’installer le core de WPML, suivi de WPML String Translation et WPML Translation Management. Une fois ces 3 plugins installés, vous pourrez commencer à configurer WPML en vous laissant guider par le plugin et en rajoutant les add-ons dont vous aurez besoin.

Go, go, go!

Alexandra

Goupama
Goupama
Rendez-vos-interfaces-transparentes_blog-JETPULP
Défricher-la-jungle-du-centrage-vertical_blog-JETPULP
Goupama
01_tendances_design_2017
comment-fonctionne-responsive-webdesign_blog-agence-jetpulp
Goupama
Goupama
0 Commentaires
Répondre
Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *